Angers
Culture
Par Bourdillon Fanny
Publié le 27/08/2019 à 15:47

L'audiodescription initiée aux ateliers d'Angers

Plongés dans le noir, les yeux fermés : ces cinéphiles regardent pourtant… un film. Ils sont dix à s'être initiés cette semaine à l'audiodescription. Cet atelier découverte est dirigé par Dune Cherville, récemment récompensée pour son travail d'audiodescriptrice.

Raphaël est non-voyant de naissance. Pendant les ateliers d'Angers, lui et deux autres personnes déficientes visuelles sont relecteurs. Objectif : s'assurer de la bonne compréhension de la bande sonore.

L'audiodescription est donc indispensable au cinéma pour les non et les mal-voyants. Ils sont 3 millions en France, mais pourtant seulement 45% de la production cinématographique française est actuellement audiodescrit.